Publié le 22 Septembre 2017

Des fossiles d'araignées de 165 millions d'années

 


Par Yves Miserey  le 12/02/2010 | Le figaro magazine

 
L'araignée fossile, mise au jour dans le site de Daohugou, en Mongolie-Intérieure en 2008, dépasse à peine un centimètre.
Découverts dans le nord-est de la Chine, ils sont dans un parfait état de conservation.
Plusieurs araignées fossiles datant du Jurassique (entre 200 et 145 millions d'années) ont été découvertes dans le nord-est de la Chine. Leur ancienneté et leur état de conservation sont tout à fait exceptionnels (Naturwissenschaften, en ligne). Sur l'une d'entre elles les poils de ses pattes sont intacts et encore parfaitement visibles ainsi que ses organes sexuels, un élément déterminant pour l'identification des espèces chez les araignées. «On pourrait presque imaginer qu'il s'agit d'une espèce actuelle», confie Paul Selden, l'un des rares spécialistes des fossiles d'araignées qui a rédigé l'étude avec Diying Huang, de l'université de Nankin (Chine).


«C'est une superbe découverte», confirme Christine Rollard, arachnologue au Muséum de Paris. À ce jour, le plus ancien fossile parfaitement conservé dans de l'ambre remontait seulement à 40 millions d'années. En effet, les araignées ont des corps mous et les rares empreintes qu'ils ont laissées sur les minéraux sont souvent floues et fragmentaires et donc difficiles à interpréter. C'est pour cette raison d'ailleurs que leur évolution au cours des temps paléontologiques est très mal connue. «On est loin d'avoir reconstitué le puzzle», affirme Christine Rollard.


L'espèce fossile découverte en Chine en 2008 dépasse à peine un centimètre. Elle est très étroitement apparentée aux Plectreuridae, une famille d'araignées qui ne se retrouve plus aujourd'hui que dans le sud des États-Unis, au Mexique et à Cuba. Elle a donc très peu évolué. «Ces araignées devaient couvrir à l'époque un territoire beaucoup plus vaste mais elles ont dû être victimes des glaciations qui se sont succédé durant l'Éocène (de 55 à 33 millions d'années) et le Pléistocène (de 1,8 million d'années à 11 000 ans)».


Les fossiles ont été mis au jour dans le site de Daohugou, en Mongolie intérieure. Bien connu des paléontologues, il a déjà livré quantité de fossiles de dinosaures, d'oiseaux, d'amphibiens, d'insectes et de végétaux. Cette région rurale de la Chine est pauvre et, selon Paul Selden, le trafic de fossiles n'existe pas. «Les spécimens les mieux conservés ont dû être piégés par la cendre volcanique et recouverts ensuite d'une fine couche de glaise, sans être écrasés».


Commentaires de Pierre Danis


Ce fossile d’araignée a été exceptionnellement bien conservé, bien que l’araignée n’ait pas de squelette, pendant plus de « 145 millions d’années »… ! Cela défie le bon sens le plus élémentaire ! Elle a très peu « évoluée », et ressemble a une araignée actuelle…pas très cohérent tout ça !


Il est plus logique de croire que ce petit insecte a été subitement enseveli, avant que son corps ne se décompose, lors du déluge universel ou juste après, il y a environ 4500 ans comme cela a été scrupuleusement relaté dans le livre de la Genèse par des témoins oculaires.

 

Voir les commentaires

Rédigé par paix

Publié dans #fossiles

Repost 0

Publié le 10 Août 2017

De plus en plus de gens croient que la Terre est plate !!!

 

Pourtant la Bible est claire depuis l'origine :

Proverbe 8 v 31 : "Le globe de la terre". Salomon savait cela très longtemps avant Christophe Colomb. (voir aussi Esaie 40 v 22)

Luc 17 v 34 à 36 : " Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l'une sera prise et l'autre laissée ;
de deux femmes qui moudront ensemble, l'une sera prise et l'autre laissée.
  De deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé."
 

C'est le Seigneur Jésus Christ qui le dit, Il est celui qui sait tout.

Si l'enlèvement se passera à un moment précis (en un clin d’œil), et qu'à cet instant des chrétiens dormiront pendant que d'autres travaillent dans leur champ, il n'y a qu'une possibilité : La Terre est une sphère !

pierredanis@orange.fr

Voir les commentaires

Rédigé par pierre

Publié dans #Terre

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2017

 

Voir les commentaires

Publié dans #datation

Repost 0

Publié le 7 Juin 2017

L'arbre de bronze de Sanxingdui

                                               En 1986, des ouvriers d'une briqueterie de Guanghan en Chine ont découvert divers objets de bronze. Parmi ces choses, se trouvait un arbre de 3,95 m de haut.

Comparaisons avec l'arbre de la connaissance du bien et du mal dans le livre de la Genèse au chapitre 3.

- Il est inhabituel de trouver des arbres en archéologie, et l'histoire de la chute de l'homme se passe à coté d'un arbre.
- L'arbre de bronze est un arbre fruitier, de mème que celui de la Genèse.
- Le fruit de l'arbre de bronze est "défendu". Dans un style artistique, les feuilles sont des couteaux pointus.         
-  Cet arbre est habité par un grand serpent (ou dragon), ayant 2 cornes sur la tète.
- Ce serpent a des pattes, et pas un seul fruit n'est encore cueilli. Dieu a condamné le serpent (Ge 3 v 14) a ramper sur son ventre, ce qui suppose peut-être qu'avant, il marchait sur des pattes.                                              
- Il a également comme un couteau au bout de la queue. La Genèse attribue l'origine de la mort à la séduction de la femme par le serpent.
- Il y a une main humaine près du serpent. Cela pourrait représenter la main d'Eve avant qu'elle prenne du fruit.                    

L'arbre de Sanxingdui décrit les derniers moments de l'innocence humaine devant Dieu.

Si tout cela est juste, quelles en sont les implications logiques ?

Le peuple Sanxingdui s'est développé entre 2800 avant Christ et 800 après Christ, donc l'arbre a dû être fabriqué durant cette période.

Comment ce peuple a-t-il connu l'arbre de la connaissance du bien et du mal ?

Tout simplement parce qu'il était originaire de Mésopotamie, selon Genèse 11, et c'est là que le Créateur a confondu le langage des hommes, et les a dispersé vers les diverses parties du monde (voir l'article :).


Auparavant, tout les hommes parlaient la mème langue et donc partageaient les connaissances technologiques, ainsi que le récit de leurs origines, (en l'occurrence celui de la chute) transmis par leur ancêtre commun : Noé.
L'arbre de Sanxingdui est peut-être le plus ancien objet archéologique en rapport avec la Genèse.

Tiré de "Journal of creation" 20 (2) 2006
Beaucoup d’autres articles édifiants dans : http://gloireaucreateur.blogspot.com/

Archéologie biblique
Archéologie biblique

Voir les commentaires

Rédigé par pierre

Publié dans #archéologie

Repost 0